Témoignages

 

Interview de Gérard Depardieu, publiée en 2010

 Gérard Depardieu témoigne au sujet de la méthode Tomatis qu’il a suivi à 2 reprises :
– A l’âge de 17 ans pour des problèmes de communication, d’élocution.
– 20 ans plus tard, pour des difficultés avec l’anglais.

Mme N. consulte pour son fils de 8 ans qui rencontre des difficultés d’écriture.

Les séances de rééducation de l’écoute ont permis de gagner en décontraction par un apaisement profond et durable.

La méthode Tomatis étant une approche hollistique, le travail réalisé aura été également bénéfique sur sa concentration et son comportement (moins d’opposition).

 

Mme D. pour sa fille de 6 ans qui rencontre des difficultés relationnelles et une hypersensibilité

Depuis la naissance de notre fille, nous sommes interpellés par sa façon d’être et ses réactions : sa manière de nous fixer du regard de manière intense, son hypersensibilité au bruit, ses difficultés relationnelles : elle ne trouve pas sa place auprès des autres enfants. Toujours dans le contrôle, intarissable de questions, elle préfère rester en classe et apprendre encore (en maternelle …), plutôt qu’aller en récréation (trop de bruit, d’agitation, d’enfants qui ne suivent pas les règles …).
Avant l’entrée en CP, nous étions un peu démunis, la sentant toujours tourmentée. L’école nous parle alors de la méthode Tomatis pour laquelle ils avaient de très bons retours.

Le test a complètement révélé les difficultés rencontrées. Après 3 séances, nous avons déjà constaté des effets surprenants : elle est devenue câline (ce qui n’arrivait jamais !!), plus apaisée, elle ne se mettait plus en colère pour des choses vraiment banales….
C’est à la rentrée en CP que nous avons vu encore les progrès : elle s’est complètement ouverte aux autres, a réussi à se faire très vite plusieurs copines (ce qui n’était jamais arrivé !). Elle a trouvé la joie de vivre et la spontanéité d’une enfant de son âge ! Quel soulagement et quel bonheur de la voir ainsi ! Elle reste une enfant sensible avec une grande soif d’apprendre mais la différence est que maintenant on la sent épanouie.

Avec un tel changement, nous conseillons cette méthode autour de nous. Trop peu de personnes connaissent et c’est bien dommage.

 

Madame A, 56 ans consulte pour des angoisses et un mal être général
Les problèmes vécus pendant mon enfance ont entrainé chez moi un mal être profond. Il y a quelques années je me décide à suivre une psychothérapie qui m’aide énormément. Malgré tout, mes crises d’angoisses sont toujours là. Je passe d’un état euphorique à une profonde tristesse plusieurs fois par jour, je ressasse les situations. Tout cela m’épuise physiquement et psychologiquement.
Ce qui m’a plu dans la méthode Tomatis, c’est l’idée de ne pas avoir à parler longuement de mes problèmes, de ressasser encore toutes ces épreuves. C’est tellement éprouvant. En revanche ma crainte était que les séances fassent ressurgir les peurs et traumatismes du passé et de ressortir de là complètement chamboulée.
Je suis tout de suite très réceptive à la thérapie, les musiques déclenchent en moi des sensations, des images très troublantes. Sur certains morceaux, les larmes coulent toutes seules MAIS je ne suis pas du tout triste et pas du tout bouleversée comme je le craignais. Quand la séance s’arrête, je me sens bien, je suis fatiguée, c’est comme si j’avais évacué quelque chose.
A la fin de la première session, je peux dire que je n’ai plus d’angoisse ! Je me sens apaisée, comme rééquilibrée. C’est en même temps un peu déstabilisant, car j’ai tellement l’habitude de fonctionner avec des émotions extrêmes. Aujourd’hui je peux repenser à des évènements tristes sans être totalement effondrée et inconsolable. Je peux de nouveau regarder le ciel étoilé sans être prise d’angoisse. C’est un grand confort. Je ne regrette absolument pas d’avoir franchi le pas !

 

Monsieur F, 63 ans souhaite réagir de manière moins agressive et être moins obsessionnel
J’ai un tempérament excessif, obsessionnel avec de l’hyperactivité. Je me mets beaucoup de stress dans mon travail. Aujourd’hui à la retraite, je me crée des obligations qui n’ont pas lieu d’être (aux dires de ma femme) et suis toujours sous pression. Ce qui crée des tensions.
Ma femme entend parler de la méthode Tomatis et me pousse à aller faire un bilan. Je suis très septique mais j’accepte de suivre les séances.
Au début, j’ai beaucoup de mal avec les chants Grégoriens. C’est trop calme pour moi, ça m’oblige à me détendre et je ne veux pas lâcher prise. Mais quand je sors de là, je sens que le stress est retombé. Au final, je me sens beaucoup plus clame, trop par rapport à mon habitude … mais petit à petit je vois que je relativise plus les situations. Ce qui était une obsession peut finalement attendre demain. Je me sens plus tempéré dans mes réactions, je démarre moins au quart de tour.
Je vous remercie pour votre accompagnement.